Comment se procurer du CBD en France ?

83

Il n’est jamais entré dans son match, le MHSC s’est logiquement incliné sur le terrain de Rennes (2-0).

Après sa victoire à Nice juste avant la mi-temps (1-0), Montpellier est revenu sur le terrain avec une équipe la mieux classée. Le MHSC, le privé de Jordan Ferri, suspendu, jouera dans le même 4-4-2 qui a permis aux hommes d’Olivier Dall’Oglio de regagner les 3 points de l’Allianz Riviera. Gioacchini a débuté sa carrière en Ligue 1 pour la première fois et sera placé sur le côté gauche. Côté rennais, Gaëtan Laborde, l’ancien Montpellier, est le partant.

A lire aussi : Pourquoi choisir le caisson lumineux comme enseigne ?

Le début de la partie a commencé. Les habitants de Montpellier recevront deux cartons jaunes dans les 5 premières minutes. Le premier pour Téji Savanier qui met bêtement une deuxième balle sur le terrain alors que Rennes jouait un corner. Mollet aura la même pénalité quelques minutes plus tard après une faute sur Truffert.

Les hommes de Bruno Génésio sont aux commandes de la balle et ouvrira le score à la 8e minute du match. Hamari Traore se concentre sur Terrier, qui envoie une tête puissante directement vers la lucarne de Jonas Omlin. Le MHSC est choisi par temps froid et doit déjà montrer un autre côté après avoir perdu un premier quart d’heure.

A découvrir également : Quelle est la meilleure application de trading ?

Même si Montpellier peine à être dangereux offensivement, Montpellier parviendra à se créer une situation intéressante à la 21e minute. Mavididi s’échappe sur le côté droit et se termine au centre de Gioacchini. Ce dernier perd sa convalescence face au but et perd l’occasion de revenir au tableau d’affichage.

Les Rennais gardent le pied sur l’accélérateur et doubleront la mise à la 28e minute dans une superbe action collective. Tait envoie Sambia sur le plateau et envoie un centre à la deuxième place pour Laborde. L’ex-Pailladin remet le ballon avec sa tête juste devant les cages d’Omlin. Lovro Majer arrive premier et marque une demi-volée à bout portant. Le MHSC Il n’est clairement pas là dans la première demi-heure du match.

Le début de la nuit cauchemardesque se poursuivra avant la pause, Savanier recevant un deuxième carton jaune, à la suite d’un terrier à enveloppe unique, synonyme de rouge. Le capitaine montpelliérain, déjà suspendu face à Nice, doit quitter ses coéquipiers à 10 ans, et ratera le match contre Lyon dimanche prochain.

Au retour des vestiaires, Olivier Dall’Oglio effectue deux changements : Wahi et Makouana entrent chez Gioacchini et Germain. Mais les changements ne vont pas inverser la tendance du jeu. Rennes a encore le pied sur le ballon et a plusieurs chances au moment du match de mener 3-0. Laborde deux fois (60 et 62) ne trouve pas le cadre.

Montpellier est un aller-retour et seul Mavididi parviendra à inquiéter Gomis durant cette seconde période. La nuit difficile du MHSC se poursuivra avec la libération de Maxime Estève pour cause de blessure. Le jeune défenseur était déjà parti pour la même raison deux semaines plus tôt à Nice, il a été remplacé par Cozza dans le dernier quart d’heure. La dernière grosse action du jeu est à mettre au crédit de Laborde, encore une fois malheureux, qui voit son brin de retour acrobatique sur le poteau. Montpellier n’a pas concédé de but en infériorité numérique, mais s’est incliné sur le terrain à Roazhon Park par 2-0.

Avec deux buts encaissés rapidement, un carton rouge encaissé par Téji Savanier, qui sera suspendu face à Lyon, et le départ de Maxime Esteve de blessure, la soirée du MHSC est presque un cauchemar. Cependant, vous devrez lever la tête rapidement. Dimanche prochain, avec la réception de l’Olympique Lyonnais, un autre grand calibre de notre championnat sera présenté contre les Pailladins.

vous pourriez aussi aimer