Comment améliorer sa flore intestinale ?

Le déséquilibre de la flore intestinale peut provoquer de nombreux autres soucis de santé. Les troubles digestifs et intestinaux sont souvent les symptômes du dysbiose, mais il peut être à l’origine d’un déficit immunitaire.

A voir aussi : Quels sont les avantages d’une mutuelle lors d’une hospitalisation ?

Microbiote intestinal : un équilibre fragile

Flore intestinale, microflore intestinale, microbiote intestinal sont autant de synonymes que l’on entend souvent dans les discussions sur la digestion et la défense immunitaire. La flore intestinale est l’ensemble des microorganismes peuplant les intestins. Différentes variétés de bactéries, se comptant en milliers de milliards, c’est ce qu’abrite le ventre.

Toute cette population de bactéries tient un rôle très important dans la digestion ainsi que la défense immunitaire de notre organisme. Antibiotiques, mauvaises alimentations, stress…sont autant d’éléments qui peuvent déranger l’équilibre du microbiote intestinal. Pour le booster et pour en prendre soin, ce n’est pas compliqué, ou si. Il faut bien s’alimenter.

A découvrir également : Qu'est-ce que la contre-visite médicale ?

Nourrir le microbiote de prébiotiques

Le microbiote – les bactéries et levures abritées par nos intestins – raffolent de prébiotiques. Les prébiotiques, ce sont des fibres spécifiques. Les aliments contenant des fibres prébiotiques sont nombreux. La difficulté c’est de prendre l’habitude d’en inclure dans son alimentation. Pour prendre soin du microbiote, utiliser des probiotiques naturels est l’idéal bien qu’il en existe en complément supplémentaires.

L’ail, l’oignon, le poireau, l’artichaut, l’asperge, la banane…sont autant d’aliments riches en prébiotiques naturels. Ce sont tous des aliments que vous pouvez inclure dans vos préparations de différentes façons. Comme vous pouvez le remarquer, il s’agit des aliments qui sont inclus dans la base d’une alimentation saine et équilibrée.

Manger lactofermenté pour un apport en probiotiques

Les probiotiques, contrairement aux prébiotiques, sont les microorganismes. Ils sont, ou à peu près, les mêmes que ceux qui tapissent le tube digestif. Pour apporter au corps les bonnes bactéries à l’organisme, il faut ainsi manger des aliments riches en probiotiques naturels. C’est-à-dire des aliments riches en bonnes bactéries et levures.

Les aliments lactofermentés sont riches en probiotiques naturels. Actuellement, vous pouvez également trouver des suppléments alimentaires à base de probiotiques. Pour ce qui est des aliments fermentés naturels, vous en trouvez dans la choucroute, le cornichon, le kéfir, le yaourt, le fromage, la levure de bière, et bien d’autres encore.

Il est à noter qu’il existe d’innombrables souches de microbiote. Cela dit, toutes les sources de microbiotes ne sont pas équivalentes ni en termes de qualité/nature, ni en termes de concentration. Cette concentration de probiotique est très importante compte tenu du fait qu’il faut que ces micro-organismes parviennent jusqu’aux intestins. Ils ne doivent pas tous être désintégrés à cause de l’acidité de l’estomac.

Eviter les antibiotiques et quelques aliments

Pour améliorer sa flore intestinale, il est primordial d’adopter un régime alimentaire équilibré. Mais plus précisément, il faut limiter la consommation de viande rouge. Le microbiote favorise l’oxydation des lipides par le fer contenu dans la viande rouge. Selon une étude américaine, la carnitine favorise le développement de bactéries dont les réactions chimiques sont mauvaises pour le système cardiovasculaire.

En ce qui concerne les antibiotiques, tout le monde sait comment ils détruisent la flore intestinale. Les antibiotiques tuent les microbes mauvais pour la santé, mais en même temps, ils attaquent également les bons. Il n’est pas question de renoncer totalement aux antibiotiques, mais de n’en prendre que quand c’est réellement indispensable.

vous pourriez aussi aimer