Travailler lors d’un trajet en avion : comment faire ?

Pour beaucoup de voyageurs, les vols long-courriers sont source d’ennuis. Pour d’autres, c’est le moment opportun pour s’activer et gagner en productivité. Travailler pendant un trajet en avion est tout à fait possible. Mais cela s’avère un peu plus contraignant que dans un cadre de travail standard. Si vous aspirez à tirer profit de votre temps en vol pour travailler nous avons rassemblé des conseils éprouvés pour vous aider.

Choisir le bon vol et le bon siège pour travailler confortablement

Travailler pendant un trajet en avion n’est pas une mince affaire puisque vous aurez un moins bon confort que dans votre bureau. Ainsi, si vous comptez être productif, pensez à plusieurs détails. Tout d’abord, choisissez le bon moment de vol en vous référant à vos habitudes de productivité. Par exemple, si vous travaillez mieux le jour, évitez de prendre un vol de nuit et vice versa. Ainsi, vous aurez nettement plus de chances de terminer vos tâches à temps.

A découvrir également : Comment effectuer la vente de matériaux précieux 

Une fois le bon vol booké, optez dans la mesure du possible, pour des sièges plus confortables. Les modèles inclinables et avec plus d’espace au niveau des jambes offrent plus de place pour travailler. Demandez si vous pouvez opter pour un siège près d’une prise électrique pour charger votre ordinateur ou votre téléphone portable. Si vous avez la possibilité de choisir un siège en classe affaires ou en première classe, ce niveau de confort sera au rendez-vous. Si vous êtes en classe économique, sachez que les compagnies aériennes proposent des possibilités de réserver de tels sièges en ligne. Ce service engendre toutefois un coût supplémentaire à inscrire dans votre budget voyage.

De même, vérifiez si votre compagnie aérienne propose l’accès Wifi gratuitement ou moyennant paiement. Une fois toutes ces vérifications réalisées et votre place réservée, vous pouvez préparer vos affaires.

A voir aussi : Conseils pour trouver un emploi dans la ville d'Avranches

Préparer ses affaires pour travailler dans l’avion

Pour être efficace lors de votre trajet en avion, prévoyez soigneusement les articles dont vous aurez besoin. Votre bagage à main doit contenir l’équipement essentiel en fonction des tâches que vous prévoyez d’accomplir. Ainsi, en cas de retard de vol, vous avez déjà toutes vos affaires à disposition et pouvez commencer à travailler dans le terminal.

Puisque la limite de poids du bagage à main est généralement de 7 à 12 kg, concentrez-vous sur l’essentiel, notamment :

  • Un ordinateur portable pour que vous puissiez travailler le plus sereinement possible ;
  • Une tablette en complément ou en remplacement de l’ordinateur. Elle peut servir de solution de secours en cas de panne du PC ;
  • Les fichiers nécessaires pour que vous ayez accès directement à l’essentiel du travail à réaliser pendant le voyage ;
  • Un chargeur pour rester opérationnel sans interruption ;
  • Un casque antibruit ou des écouteurs pour garantir un maximum de concentration.

Le casque antibruit peut être proposé par le personnel de bord, généralement moyennant paiement d’un surcoût. Si vous préférez travailler sur support papier, emportez un carnet de notes ou des feuilles pour noter vos idées ou préparer des dossiers. Vous pouvez également imprimer des documents à l’avance. C’est un excellent moyen de vous déconnecter tout en travaillant pendant le vol.

Planifier correctement le temps de travail à bord

Sachez que vous ne pouvez pas travailler pendant tout le trajet en avion. En effet, les temps de décollage et d’atterrissage sont exclus d’emblée. Si vous avez 8 heures de vol, pensez à déduire ces moments et gérer judicieusement le reste de votre temps de travail.

Pour ce faire, établissez une liste de tâches à effectuer. Avant votre vol, sélectionnez des tâches qui ne nécessitent pas une concentration extrême, car il peut être difficile de maintenir une productivité constante en avion. Optez plutôt pour des tâches plus faciles, mais qui auront un impact positif sur votre emploi du temps normal. Soulignons par exemple : le tri de mail, le remplissage de formulaire, l’envoi de mails, la lecture et la révision de documents, la planification des réunions, etc.

Il est donc inutile de vous surcharger. Soyez réaliste en rédigeant votre liste puisque vous n’allez pas travailler dans les meilleures conditions.

Prendre des pauses bien méritées pendant le trajet

Vos tâches ne doivent pas vous empêcher de prendre des pauses. Travailler pendant un trajet en avion peut être fatigant. Il est donc important de planifier des moments de pause. Organisez votre temps en alternant des moments de concentration intense avec des pauses bien méritées. Vous en tirerez une productivité accrue.

Pendant les pauses, privilégiez les moments sans écrans. Vous pouvez, par exemple, vous dégourdir les jambes dans les allées, vous adonner à une séance de méditation ou encore discuter un peu avec vos voisins.

Il n’est pas toujours aisé de travailler dans un avion. Cette opération peut même devenir une source de frustration. Pour en profiter, imaginez plutôt ces tâches en avion comme des opportunités supplémentaires, et non comme des objectifs à atteindre. Enfin, pour maximiser votre efficacité en travaillant lors d’un trajet en avion, il est également judicieux de gérer votre environnement. Une astuce consiste à informer les membres de l’équipage de votre intention de travailler, car ils pourront parfois vous offrir un environnement plus propice. Vous transformerez ainsi votre expérience en une expérience plus positive et productive.

vous pourriez aussi aimer