Crédit immobilier : quel est le rôle d’accompagnement des banques ?

Prévoyez-vous d’agrandir votre patrimoine en achetant un bien immobilier ? Vous souhaitez recourir aux crédits immobiliers proposés par les banques, mais vous ignorez les limites de l’intervention de ces établissements financiers ? Cet article est là pour élucider toutes vos questions. Nous allons vous expliquer l’étendue du rôle d’accompagnement des banques dans la réalisation de votre projet immobilier.

Bien définir son projet immobilier

Pour faire simple, le crédit immobilier fonctionne comme suit :

A voir aussi : Où investir dans l'immobilier locatif en 2022 ?

  • vous empruntez une somme d’argent auprès de votre banque afin de concrétiser votre projet immobilier,

  • après analyse de votre demande, l’établissement financier vous avance la somme sollicitée en contrepartie d’un taux d’intérêt déterminé,

    A découvrir également : Comment fonctionne une VMC dans un immeuble ?

  • vous remboursez le prêt en fonction des échéances et des modalités prévues par votre contrat.

Ainsi, quand une personne va souscrire un prêt immobilier auprès de sa banque, la première chose qu’elle doit faire est de bien expliquer son projet au conseiller. Elle est notamment tenue de préciser les raisons pour lesquelles elle souhaite réaliser cet emprunt. En l’occurrence, ce dernier peut servir à financer :

  • l’achat d’un appartement, d’une maison ou d’un terrain,
  • des travaux de réparation, de rénovation ou d’entretien,
  • la construction d’une nouvelle habitation.

Le rôle de la banque est de vous aider à orienter votre projet immobilier en fonction de votre situation, de vos moyens et de vos objectifs. L’objectif est de rendre votre idée claire, réaliste et adaptée aux offres de l’établissement bancaire. Une fois cette étape effectuée, le banquier peut passer à l’explication des démarches à suivre.

accompagnement banque

Les étapes d’un achat immobilier

Maintenant que votre projet est clair et précis, le banquier vous donnera les détails du fonctionnement du crédit immobilier. Autrement dit, il doit vous informer des prochaines étapes à suivre pour le concrétiser :

  • si c’est pour un achat : avez-vous déjà trouvé le bien que vous voulez acquérir ? Si oui, combien coûte-t-il ? Sinon, comment comptez-vous faire pour repérer celui qu’il vous faut ?
  • quels sont vos critères de choix ?
  • quelle est la fourchette de prix qui vous convient ?
  • quel est le montant du budget dont vous disposez ?

En quelques mots, le banquier vous donne toutes les pistes pour visualiser toutes les étapes de votre achat immobilier.

Si votre projet concerne des travaux de rénovation ou de construction, vous devez fournir certains documents justificatifs à votre banque. Ceux-ci permettent notamment de connaître l’étendue de la somme dont vous avez besoin et celle que vous possédez déjà. Ils seront également essentiels pour déterminer votre capacité d’emprunt et vos possibilités de remboursement. C’est surtout durant cette étape que les organismes prêteurs vantent les mérites de leurs établissements. Ils vous expliqueront dans quelle mesure ils peuvent vous accompagner dans votre projet, s’ils s’occupent aussi de la protection du bien ou de la gestion simplifiée de vos contrats, par exemple. Mais l’affaire n’est pas encore conclue, il leur faut encore déterminer précisément votre capacité d’emprunt qui est une étape clé du processus.

Estimation de la capacité d’emprunt

Avant de vous accorder la somme d’argent que vous demandez, la banque doit d’abord analyser votre capacité d’endettement. Afin de réduire au maximum les risques d’impayés, elle pose les questions suivantes :

  • avez-vous les capacités financières pour rembourser le prêt ? (analyse de vos revenus, de votre situation professionnelle et de vos avoirs),
  • êtes-vous assez sérieux pour respecter vos engagements ? (analyse de la légalité de votre projet, de vos antécédents financiers et/ou juridiques, de vos habitudes de vie, etc.),
  • durant combien de temps allez-vous rembourser le crédit ? (la durée maximale d’un crédit immobilier est de 25 ans selon la décision du Haut Conseil de la Stabilité Financière ou HCSF publiée sur Légifrance),
  • quelle garantie proposez-vous ? (une hypothèque, une caution, etc.).

Dans la pratique, vous avez une capacité d’emprunt suffisante si vous arrivez à consacrer plus de 35 % de vos revenus à vos remboursements (toujours selon le HCSF). Si vous répondez à tous les critères, vous pourrez profiter d’un crédit immobilier.

crédit immobilier

Coût du crédit immobilier : le taux fixe et le taux variable

Avant de signer le contrat, votre banque est tenue de vous indiquer les taux d’intérêt et les frais appliqués. Ceux-ci sont principalement influencés par le montant de la somme empruntée et la durée du prêt. Ils dépendent également des tarifications établies par chaque banque. Il vous faut simplement connaître la différence entre le taux fixe et le taux variable. Le premier reste stable durant toute la durée du contrat tandis que le second subit des fluctuations en fonction de l’évolution d’une donnée particulière. Les emprunts à taux fixe sont davantage conseillés aux personnes qui privilégient la sécurité et qui possèdent des revenus stables. Avec les emprunts à taux variables, elles n’auront pas la possibilité d’anticiper le coût global de leur crédit immobilier.

Conseils achat immobilier : une banque pour faciliter votre accession à la propriété

Afin de sauvegarder leur part de marché, les établissements bancaires sont obligés de proposer un accompagnement adapté à la situation de chaque client. Ils sont soumis à une obligation de conseils omniprésente pour rassurer les emprunteurs de la qualité de leurs offres. Ils doivent également adopter la meilleure technique pour estimer efficacement leurs capacités d’emprunt. En quelques mots : les banques sont tenues d’être présentes au bon moment, avec les bons arguments. Pédagogie et transparence sont les maîtres-mots de leur rôle d’accompagnant.

D’ailleurs, les banques constituent un acteur majeur de l’accession à la propriété au vu des nouveaux comportements des Français. D’après l’étude réalisée par Harris Interactive en octobre 2021, l’arrêt des mesures de confinement a renforcé leur enthousiasme pour devenir propriétaire. C’est la raison pour laquelle les banques doivent mettre en œuvre tous leurs efforts afin de faciliter l’acquisition ou le rachat de biens immobiliers. Leurs précieux conseils en immobilier sont plus que jamais sollicités.

Crédit immobilier : l’essentiel à retenir sur le rôle des banques

Plus que de simples organismes financiers, les établissements bancaires sont de réels partenaires pour la réalisation d’un projet immobilier. Ils proposent un accompagnement souvent très apprécié s’étalant sur l’ensemble du processus d’achat : de la demande de prêt jusqu’à l’acquisition du bien ou l’accomplissement des travaux. Toutefois, il convient de bien choisir sa banque afin d’éviter les éventuelles déceptions et/ou des coûts plus élevés que d’autres. Établissez préalablement vos critères de sélection, et comparez les offres avant de passer un contrat de prêt avec un établissement bancaire.

Source : https://harris-interactive.fr/opinion_polls/les-francais-et-limmobilier-les-multiples-facettes-de-lachat-immobilier/

vous pourriez aussi aimer