Comment savoir si les vertiges viennent de l’oreille interne ?

Les vertiges ont plusieurs origines. Pour les soigner, il est nécessaire de prendre connaissance de cette origine.

Cela permet de connaître non seulement la cause mais aussi le mode de traitement adéquat dont il faut faire recours.

Lire également : Trouver un laboratoire de biologie médical à Albertville ? 

Le cas des vertiges de l’oreille interne par exemple, se reconnaît grâce à  plusieurs symptômes. Pour vous aider à les reconnaître, nous les avons énumérés et détaillés dans la suite de ce contenu.

Les signaux des vertiges de l’oreille interne  

Les vertiges ont plusieurs causes. Il faut maîtriser certains signaux afin de savoir d’où ce mal tire sa source. Ainsi, nous vous présentons les signes annonciateurs des  vertiges de l’oreille interne. Il s’agit de :

Lire également : Don du sang combien de temps pour récupérer ?

Vertige positionnel  paroxystique bénin  

C’est un mal dû à un problème au sein de l’oreille interne. Dans les divers canaux au niveau de  l’oreille interne, se trouvent des otolithes.

Ces derniers ont pour mission de maintenir votre équilibre. Ces otolithes bougent quand vous faîtes certains gestes. A titre d’exemple, lorsque vous tournez la tête ou quand vous vous levez.

Parfois certains otolithes quittent leur position normale et se retrouvent dans le canal semi-circulaire osseux de l’oreille interne. C’est ce qui provoque des sensations de vertige.

Ce mal déclenche de courts moments de vertige. Il s’avère dangereux lorsque son risque de chute connaît un accroissement. Ce type de vertige est généralement déclenché par les changements de la position de la tête.

Cela peut avoir lieu quand vous inclinez votre tête vers  le bas ou vers le haut,  lorsque vous vous tournez, lorsque vous vous allongez  ou si vous vous asseyez dans votre lit.

 Névrite  vestibulaire

Elle est due aux  inflammations du nerf vestibulaire. Dans l’oreille, la Névrite vestibulaire a pour mission d’envoyer au cerveau des informations relatives à l’équilibre. Ces informations ne sont pas bien transmises quand le Névrite vestibulaire est enflammé.

C’est de là qu’est né le vomissement,  les nausées ainsi que le vertige. Ces symptômes disparaissent suite à l’amélioration du Névrite vestibulaire.

 Maladie  de  Ménière  

C’est une maladie provoquée par l’élévation du taux de pression au sein du labyrinthe de l’oreille. Elle provoque des crises de vertige intensives capables de durer pendant des heures.

Ces crises peuvent être suivies d’une perte d’activité auditive, d’acouphènes, de nausées et de vomissement. Le calme et le repos sont nécessaires dans le cas d’une maladie de Ménière.

Lorsque vous remarquez ces signes, il faut immédiatement consulter un docteur. En procédant de la sorte, vous limitez les risques car votre cas ne va pas certainement s’aggraver. Cela vous permettra aussi d’être guéri le plus vite possible.

Comment traiter les vertiges de l’oreille interne ?

Il existe plusieurs méthodes de traitements. Toutefois, ces différentes méthodes varient en fonction du type de vertige dont souffre une personne. Ainsi, voici comment lutter  efficacement  contre :

Les vertiges positionnels paroxystiques  

Très souvent, il suffit de quelques manipulations pour les éliminer. Les remèdes naturels ainsi que les traitements homéopathiques  sont aptes à amoindrir l’effet de ces vertiges causés par le déplacement de cristaux.  En cas de crise, il est conseillé de faire usage du Conium maculatum en 5CH ou du Phosphorus.

Tout récemment, l’aromathérapie et la phytothérapie ont aussi eu des effets positifs sur le vertige. La valériane, la passiflore et l’aubépine, peuvent aussi vous soulager.

Rééducation vestibulaire

Le médecin fait recours à la prescription de cette forme de traitement lorsque les vertiges sont fréquents. Cette rééducation a plusieurs objectifs. Il s’agit entre autres de :

  • L’augmentation de l’équilibre avec le renforcement des muscles par des exercices proprioceptifs ;
  •  La stabilisation du regard par le travail  de la coordination œil-tête-tronc ;
  • Retrouver une symétrie gauche/droit des oreilles internes.

C’est auprès des kinésithérapeutes que se fait la rééducation vestibulaire. Cette rééducation prend fin à partir du moment où les signes cliniques résiduels tels que : les pertes d’équilibre et les vertiges ne sont plus persistants.

En définitive, les signes qui attestent que les vertiges viennent de l’oreille interne sont entre autres la Névrite vestibulaire, Maladie de Ménière, Vertige positionnel  paroxystique bénin , etc.

vous pourriez aussi aimer