Culottes menstruelles : comment ça marche ?

41

Je me souviens de la première fois que j’ai vu une annonce proposant des culottes menstruelles. J’avais trouvé le concept plutôt pratique. Plus qu’intéressée, j’ai immédiatement décidé de commander deux modèles. Trois jours plus tard, j’ai reçu les sous-vêtements que j’ai tout de suite testé pour constater leur efficacité.

Après une journée d’utilisation, je m’étais dit « Mais c’est super! ». Cela ne résout pas le SPM bien sûr. Mais c’est une alternative plus pratique et plus confortable que les serviettes lavables.

A lire aussi : Pourquoi utiliser un correcteur de posture ?

Le principe des culottes menstruelles est simple : je me lève, je mets une et je ne m’occupe de rien avant le soir. Les sous-vêtements sont conçus pour absorber le sang pendant la journée, sans odeur, sans sensation d’humidité et sans fuite. Quelle est la différence avec les serviettes ? La protection est la culotte en soi : nous ne l’attachons pas à des sous-vêtements.

Cette invention a facilité mes périodes de menstruations. Pour moi, c’est la PROTECTION MENSTRUELLE. C’est pratique, confortable, sain et sans gaspillage. Je n’ai pas le problème de retirer ou de renverser la tasse (essayez 3 tailles différentes…) ni la sensation de porter une couche comme une serviette lavable. J’évite également les protections jetables qui constituent un désastre environnemental et sanitaire.

A voir aussi : Comment soigner la scarlatine ?

N’hésitez pas à adopter des culottes menstruelles. Vous avez beaucoup de questions à ce sujet ? Laissez-moi tout expliquer.

De quoi sont faites les culottes menstruelles?

Si les formes et les matériaux varient d’une marque à l’autre, le principe est toujours le même.

Cela semble magique, mais en réalité ce n’est pas le cas (non mais ne partez pas…). En fait, la « technologie » repose sur 3 couches au bas de la culotte :

  • Un tissu absorbant doux : c’est le seul contact avec notre vie privée. La plupart des marques utilisent du coton.
  • Tissu de rétention : attire le liquide au cœur de la culotte pour nous garder au sec. Les marques françaises utilisent généralement du bambou ou de l’eucalyptus, avec des propriétés. antibactériennes et des odeurs. Notez que certaines marques étrangères ont mis de la laine mérinos, de la polaire de coton ou des nanoparticules d’argent (controversées…).
  • Tissu imperméable mais respirant : c’est grâce à lui qu’il n’y a pas d’accident. Il s’agit d’un polyester épais enduit de polyuréthane, mieux connu sous le nom de PUL (Oui, c’est synthétique…). C’est cette superposition de 3 tissus qui nous permettent de passer la journée au sec.

Les culottes de règles sont-elles vraiment fiables ?

Pour les femmes aux menstruations légères, normales ou même abondantes, les culottes menstruelles sont souvent une véritable libération . Peut être conservé toute la journée sans risque de pertes, à condition que vous choisissiez le bon modèle :

  • La culotte « normale » absorbe l’équivalent de 1 à 2 coussinets, parfait pour les jours de flux léger à moyen.
  • Les culottes Flow peuvent aller jusqu’à 3 ou 4 coussinets, tout cela convient aux journées des chutes du Niagara.

Il n’y a aucune sensation d’humidité. Ou plutôt, il n’y a pas de sensation d’humidité durable . De toute évidence, nous ressentons le flux quand il sort de nous. Les culottes sont mouillées pendant quelques instants, tant que les couches de tissu font leur travail. Mais dès que le sang est capturé, ce sentiment disparaît. Et il reste bien en place jusqu’au lavage.

Attention : si la sensation d’humidité ne disparaît pas, c’est parce que la culotte est pleine et doit être changée.

Au début et à la fin du cycle, lorsque le flux est très léger, on oublie complètement ses règles. Quand il est plus abondant. Au début, vous gloussez un peu, sentant que le sang est épuisé.

Moi quand il coule et ce qui est bon. Puis quand on connaît mieux son cycle et ses réactions, on fait entièrement confiance à sa culotte et on le fait.

Le cas particulier des flux hémorragiques

Après avoir cassé un stérilet de cuivre il y a un an et demi, mes règles déjà abondantes se sont transformées en saignements menstruels.

Quand je dis « saigner », j’ai l’impression que le pire jour, ma tasse débordait en 3-4 heures, tout comme mon tampon super plus (avec 4 gouttes) sur l’emballage (mon cul oui). Il n’est pas surprenant que les culottes menstruelles aient eu le même destin : l’alerte rouge après quelques heures…

Les culottes menstruelles sont-elles compatibles avec le flux de saignement ? Malheureusement, pas plus que d’autres protections.

Pour éviter les pertes, il est tenu de :

  • Changement à midi (pas nécessairement pratique/réalisable pour tout le monde) ;
  • Doublez votre protection pour éviter les accidents (culottes tampons ou culottes tasse), au moins le matin lorsque le flux est plus abondant ;
  • Entraînez-vous à libérer le flux instinctif, une méthode que je ne contrôle pas vraiment mais que mon corps commence à le pratiquer Même si je porte ces culottes…

Dernière chose : les règles de saignement ne sont pas nécessairement fatalités. Si la trace de l’endométriose est exclue, un naturopathe ou un médecin en médecine traditionnelle chinoise peut vous aider à identifier la cause et à trouver les bons remèdes.

Pour ma part, la pratique régulière du yoga et l’intégration du fer à base de plantes (spiruline) la semaine de mes règles ont fini par réguler la douleur et l’écoulement, sont devenues « simplement » abondantes (et donc parfaitement compatibles). avec culottes menstruelles !).

Confort et hygiène des sous-vêtements menstruels

Est-ce confortable ?

Le grand avantage des culottes de règles sur la serviette lavable est qu’elle ne bouge pas et ne se froisse pas. Vous pourriez avoir peur d’un « effet de niveau », mais pas du tout. Oui, les culottes sont plus épaisses sur le cheval, mais elles ne sont ni inconfortables ni visibles.

Si les premières culottes étaient moches et modérément confortables à porter (« maillot de bain », tailles trop petites…), les modèles d’aujourd’hui prennent soin du confort autant que de l’esthétique, avec de belles finitions, des tissus doux, etc. …

Est-ce ça dégage une odeur?

Non, aucune mauvaise odeur ne se développe dans les culottes menstruelles, même si le sang est piégé toute la journée. Pourquoi ? Parce que le tissu de rétention possède généralement des propriétés antibactériennes, évitant le surboom des microbes responsables des effluves désagréables.

Cependant, les culottes ne sont pas un désodorisant : elles contiennent mais ne masquent pas l’odeur  normale du sang menstruel, où les sécrétions vaginales et les muqueuses utérines se confondent joyeusement avec nos globules sanguins.

Les matériaux utilisés sont-ils dangereux ?

Ces protecteurs sont parfaitement sains : ils ne contiennent aucun produit chimique ni substance controversée. La seule exception est celle de Thinx (marque américaine), dont les nanoparticules d’argent discutent. Pour les marques Made in France, ne vous inquiétez pas de l’avoir !

Lavez soigneusement la culotte menstruelle

Et une fois qu’elles sont sales, que faisons-nous de nos culottes ?

Le nettoyage commence par le rinçage à l’eau froide. La meilleure chose est d’enlever la culotte menstruelle dans la douche ou la baignoire. bain, puis rincez-les en même temps que le lavage. Vous pouvez également le tremper pendant une petite demi-heure dans un bassin d’eau froide.

Appuyez sur la culotte pour libérer le sang jusqu’à ce que l’eau soit claire. Une fois bien rincé, il suffit de le mettre dans le tambour de la machine avec le reste du linge sale, de préférence sombre.

Pour la température de lavage, ne pas dépasser 40 degrés. Nous évitons également les adoucissants et le séchage en machine qui endommagent le tissu « technique ».

Bien sûr, évitez de laver votre culotte avec le détergent blanc vif (à moins que vous ne souhaitiez obtenir une couleur jaunâtre, c’est votre choix). Je l’ai mis avec mon détergent sombre habituel et je n’ai jamais eu de mauvaises surprises.

Ne vous inquiétez pas, cela n’arrive pas.

Combien de culottes menstruelles avez-vous besoin pour un cycle ?

Si vous souhaitez utiliser des culottes uniquement pendant votre temps, Je dirais que vous en avez besoin d’au moins 4.

Dans la majeure partie du flux, vous en utiliserez au moins 2 par jour (un pour le jour et un pour la nuit). Si vous rincez et nettoyez immédiatement (avec un nettoyant pour les mains), vous pouvez le tourner avec 4, mais… Vous n’avez pas besoin de traîner.

Personnellement, j’en ai 6, donc j’en utilise 2 fois par cycle. Avec ce « pack », j’ai assez pour laver et sécher le premier dans la voiture pendant que j’utilise le second. J’admets que le côté laverie automatique du début m’a bu rapidement et que j’ai préféré en avoir 2 plus que toujours lavés à la main.

Ca coûte combien ?

Soyons honnêtes : les sous-vêtements périodiques sont un investissement. 6 culottes vous coûteront environ 200€. Mais ils dureront en moyenne 5 ans.

Petit calcul du coin de la table : sachant qu’une femme dépense en moyenne 60 euros par an pour ses protections d’hygiène, après 5 ans, elle en a eu pour 300€. Bref, les culottes de règles battent les serviettes hygiéniques et serviettes jetables depuis longtemps… Mais il n’est pas en compétition avec la coupe, grand champion sacré de l’épargne (20-30 € pour 5 ans).

Pour moi, le sujet principal des culottes n’est pas monétaire. Je l’ai adopté parce que je pense que c’est la meilleure combinaison de confort, de commodité et de santé. Sans oublier le fait que c’est zéro déchet !

Mes conseils pour commencer avec des culottes menstruelles

Tests OKLM

Si vous ne savez pas si ce protecteur vous convient, je vous recommande de commencer par acheter une ou deux culottes . Même si vous n’aimez pas ce protecteur, vous en aurez toujours besoin pour ce moment ultra-relou où il ne reste plus de sang pour porter un écouvillon ou une tasse, mais encore trop pour sortir complètement sans la moumoune.

Pour le démarrage, testez-le tranquillement à la maison (par exemple le week-end) avant de vous y aventurer. Vous aurez le temps de voir si le La sensation de flux ne vous dérange pas (pour ceux qui vont des tasses ou des culottes), si la protection choisie est adaptée à votre flux…

Si les culottes menstruelles vous séduisent, vous pouvez commander un paquet adapté à la durée et à l’intensité de vos règles.

Comment les choisir ?

Rare il y a 3 ans, les signes des règles de la culotte se sont multipliés. Il y en a beaucoup sur le marché aujourd’hui. Les technologies sont presque les mêmes, alors faites votre choix en fonction des éléments suivants :

👉 Depuis le lieu de production : préférez l’Europe !

👉 Matériaux utilisés : Personnellement, j’aime les culottes en coton, beaucoup plus confortables à porter que les matières synthétiques.

👉 Esthétique : les règles ne sont pas toujours faciles à vivre. Alors allumez-les un peu avec de jolies culottes que vous aimez !

👉 Valeurs de la marque : douceur, pouvoir de la femme, positivisme corporel… Chaque marque transmet un message différent : allez à celui qui vous parle !

Mon ❤ Hit : Moodz !

J’ai essayé 3 marques différentes. Ma culotte préférée est la Moodz, à la fois esthétique, pratique et très confortable. Ils sont fabriqués au Portugal, principalement avec des matières premières européennes. Le coton vient de Turquie.

J’ai 4 modèles de chez moi, proposés par la marque, et qui m’ont complètement conquis :

  • Le slip noir (débit moyen) est fabriqué en coton certifié Oeko-Tex (sans substances nocives), super confortable à porter et décoré avec de belles finitions.
  • Slip Plumetis (débit moyen), culotte taille haute et shorty à haut débit, les 3 en polyamide et élasthanne pour une utilisation en extérieur, coton super doux certifié pour une utilisation en intérieur. Hyper chic avec taille haute, bordure dorée et plumes !

Remise de 710% sur les culottes Moodz avec le code MOODZREVOLUTION Aucun de ces modèles ne peut être vu sous le pantalon, en tout cas pas plus qu’une culotte. Je ne porte même pas de pantalon en viscose blanche.

Attention, ces culottes sont un peu grosses (je dirais demi-taille). Il s’agit d’un choix intentionnel du fondateur, pour un plus grand confort pendant la menstruation. J’ai pris ma culotte habituelle et je n’ai aucun regret, ma bide a fait l’œdème de Quincke à chaque cycle. En cas de doute, il est préférable de se référer au tableau de mesure de chaque fiche produit.

Culotte menstruelle bio pour le confort pendant les règles

Pour le confort et la tranquillité d’esprit en période de menstruations, privilégiez les culottes menstruelles. Ces accessoires vous font oublier totalement vos menstruations et vous permettent de vaquer sereinement à vos tâches au quotidien. Dans cette démarche pour le bien-être et le confort, misez sur les culottes menstruelles bio. Comment fixer votre choix ?

Culotte menstruelle pour les règles à flux léger ou moyen

Les culottes menstruelles bio représentent une révolution dans la gestion nécessaire et inéluctable des menstruations. Il faut, en effet, savoir que les serviettes hygiéniques et les tampons contiennent des produits chimiques à même de nuire à votre santé. De plus, ce sont des produits jetables et néfastes pour l’environnement.

Le concept est tout nouveau pour vous et vous vous demandez : la culotte menstruelle comment ca marche ? – Pour faire simple, il s’agit d’une culotte à enfiler au même titre qu’une culotte classique. Néanmoins, elle a la particularité d’absorber le sang et l’humidité en période de règles. De plus, elle prévient les éventuelles fuites à l’entrejambe qui peut vous gêner dans l’accomplissement de vos tâches au quotidien.

Vous avez des règles à flux léger ou moyen ? – Optez pour une culotte menstruelle bio à protection modérée mais bien adaptée à votre situation. Ce type de culotte périodique est en popeline de coton biologique, avec une doublure intérieure en coton biologique. Les tissus de rétention de sang sont un assemblage rigoureux tencel, bambou, coton bio et polyester. Et puis, la culotte présente une partie imperméable en polyuréthane laminé qui prévient les fuites.

Pour votre confort, les tissus bio utilisés ont des propriétés antibactériennes. Ils préviennent également les odeurs.

Culotte de règle pour les menstruations à flux abondant

Vous faites partie de ces femmes qui ont un flux menstruel abondant ? – Optez pour des culottes de règles à efficacité premium. Ainsi, vous êtes à l’abri des risques de fuites et de sensations d’humidité en période de menstruations. La culotte s’oublie totalement après que vous l’ayez enfilé. De plus, son efficacité dure jusqu’à 7 ou 8 heures.

Comme la culotte menstruelle bio pour flux moyen, le modèle pour menstruations abondantes est fabriqué dans du popeline de coton biologique avec doublure. La culotte périodique intègre également un tissu imperméable et respirant en polyuréthane laminé.

La différence est au niveau de la partie absorbante. En plus des éléments bio comme le bambou, le tencel et le coton bio, le polyester est en double couche pour un maximum d’efficacité.

Culotte menstruelle bio : qualité et usage au quotidien

Choisissez avec soin la taille de votre culotte menstruelle bio. Pour ce faire, tenez compte de la mesure de votre tour de bassin, de vos fesses et de vos cuisses. Optez également pour un modèle élastique en vue d’un maintien confortable et efficace. Par ailleurs, n’hésitez pas à consulter le guide de tailles du magasin en ligne de culottes périodiques bio pour ne pas vous tromper dans votre choix.

La culotte des règles bio a une durée de vie de 5 ans au minimum. Vous avez besoin 3 à 4 culottes de menstruations pour votre confort en période de règle.

Pour le nettoyage, trempez la culotte de menstruations bio dans de l’eau froide pendant 30 minutes. Rincez, puis nettoyez à la machine en veillant à une température de lavage de 40° au maximum. Laissez sécher au soleil et à l’air libre et non au sèche-linge.

vous pourriez aussi aimer