Comment avoir un déménagement gratuit ?

12

Contrairement aux aprioris, un déménagement nécessite beaucoup de temps et d’énergie sans oublier le côté financier bien sûr. Par exemple en France, le prix moyen d’un déménagement s’élève aujourd’hui à 1000 euros et dépend de plusieurs facteurs. Par conséquent, il est difficile pour certaines familles ou certains couples de réunir les frais nécessaires pour effectuer leur déménagement.  C’est dans le but d’alléger la tâche des ménages dans l’incapacité qu’il existe aujourd’hui différentes aides pour financer les projets de déménagement. Ainsi, vous avez la possibilité de prétendre à une aide financière en fonction de votre situation. Comment bénéficier d’un déménagement gratuit ? Vous découvrirez la réponse dans la suite de cet article.

Aide au déménagement de la CAF

Plusieurs statistiques ont montré que près de 10% de la population déménagent chaque année soit, environ 3 millions de ménages. Ainsi, plusieurs organismes étatiques et privés offrent des aides financières afin de soutenir d’une manière ou d’une autre ces personnes concernées. Parmi celles-ci, figure l’aide au déménagement de la Caisse d’Allocation Familiales (CAF). La prime de déménagement est une aide gratuite offerte par la CAF qui varie en fonction de la composition de la famille. Il faut dire que cette aide est sans limites d’âge. Toutefois, l’habitation de la famille choisie doit respecter certaines conditions d’éligibilité. En effet, pour une famille de 3 enfants, la somme fournie est de 995,54 euros avec une majoration de 82,96 euros par enfant supplémentaire.

A lire en complément : Comment apprendre l'arabe en ligne ?

Par ailleurs, en ce qui concerne les conditions d’éligibilité, il faut premièrement avoir au moins 3 enfants à charge, nés ou à naître. Ensuite, déménager avant les 2 ans de votre dernier enfant. Enfin, il faut remplir les différentes conditions d’octroi prévues par l’APL de la CAF. Concernant les démarches pour bénéficier de la prime de déménagement, il faut noter qu’elles sont très simples. En effet, il suffit de faire votre demande à la CAF dans les 6 premiers mois après votre emménagement. Ensuite, il faut transmettre un formulaire dument rempli, suivit des justificatifs de montants.

Les aides au déménagement du Fonds de solidarité logement

Le Fonds de Solidarité Logement (FSL) fait partie des organismes nationaux dont les frais de déménagement sont offerts par le Conseil général départemental. Il s’agit en réalité d’un appui financier destiné aux personnes en difficulté dans le but de payer leurs frais de déménagement. De plus, les aides au déménagement du Fonds de Solidarité Logement permettent également de payer le loyer ainsi que les factures liées à l’habitation.

A lire aussi : Où faire une plaque de boite aux lettres ?

Notons, que les aides au déménagement du FSL existent sous trois différentes formes : la subvention, le prêt à taux 0% ou la garantie de loyer. Sachez que le Fonds de Solidarité Logement permet de débloquer de fonds afin d’assurer les frais d’emménagement et d’agence. En ce qui concerne l’attribution de ces aides, précisons que le Fonds de Solidarité Logement, tient généralement compte de tous les revenus des ménages. Cependant, les aides au logement, l’allocation de rentrée scolaire et l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ne sont pas prises en compte.

L’aide Mobili-Pass

L’aide Mobili-Pass est un appui financier en faveur des personnes en situation de mobilité professionnelle. Il s’agit en réalité d’une aide d’Action Logement permettant de couvrir quelques frais de déménagement dans le but de garantir une bonne continuité de l’emploi. Elle peut se présenter sous forme d’un prêt à intérêts réduits ou d’une subvention. En effet, le plafond de la somme accordée est de 3500 euros et dépend généralement de la situation géographique de l’habitation.

Cependant, pour bénéficier de cette aide, il faut remplir certaines conditions d’éligibilité et pouvoir justifier l’utilité du déménagement à financer. De la même manière, le dossier Mobili-Pass doit être réalisé dans les 6 premiers mois après la mobilité. Pour finir, parmi les conditions d’éligibilité, il faut noter que le nouveau logement devra être situé à 70km de l’ancien. De plus, ni le demandeur ni son conjoint(e) ne doit avoir bénéficié d’une aide au cours des 2 dernières années.

vous pourriez aussi aimer