Déménagement : l’occasion pour passer à l’énergie verte ?

Vous allez bientôt déménager dans votre nouvelle maison et vous souhaitez engager le pas vers la transition écologique ? Profitez de votre déménagement pour passer à l’énergie verte ! Voici deux solutions qui peuvent se présenter à vous.

Installer des panneaux solaires

La première solution que vous pouvez envisager est de mettre en place une installation solaire.

A lire aussi : Où trouver une couette haut de gamme au meilleur prix ?

Les panneaux solaires photovoltaïques

Grâce aux panneaux solaires photovoltaïques, vous produisez et consommez votre propre électricité, ce qu’on appelle l’autoconsommation solaire et vous pouvez être en :

    Lire également : Pourquoi passer par un comparateur lors de l’achat d’un monte escalier ?

  • autoconsommation totale : vous consommez la totalité de votre électricité solaire, une solution qui vous rend moins dépendant de votre fournisseur d’électricité ;
  • autoconsommation avec vente de surplus : vous consommez une partie de votre énergie solaire et l’autre partie est revendue à EDF Obligation d’Achat Solaire (EDF OAS) et réinjectée sur le réseau de distribution.

Le rendement des panneaux solaires dépend de différents facteurs comme leur taille, leur puissance, la localisation géographique de votre maison, etc.

Les panneaux solaires thermiques

Aussi appelés chauffe-eau solaire, les panneaux solaires thermiques alimentent le système de chauffage et l’installation d’eau chaude sanitaire. Ils captent les calories des rayonnements solaires qui sont ensuite transportées par l’air (aérothermie) ou bien grâce à un liquide caloporteur (le glycol).

Des panneaux solaires sur une maison

Les panneaux solaires aérovoltaïques

Il est également possible d’installer des panneaux solaires hybrides (panneaux solaires aérovoltaïques). Ces derniers combinent à la fois l’électricité et le chauffage. En plus de produire de l’électricité comme les modules photovoltaïques, ils récupèrent la chaleur émise par les panneaux exposés au Soleil, qui est ensuite injectée dans le logement.

Les aides de l’État

Notez que pour encourager la transition énergétique des particuliers, l’État a mis en place certaines aides à destination des particuliers :

  • la prime à l’autoconsommation : elle est régressive et dépend de la puissance de l’installation solaire ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) : uniquement pour les panneaux thermiques et accordé sans condition de ressources ;
  • la TVA solaire, ou TVA à taux réduit : pour les installations allant jusqu’à 3 kWc (10 % pour les projets photovoltaïques et 5.5 % pour les installations thermiques ou aérovoltaïques) ;
  • Ma Prime Renov’ (ancien Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)) : réservée uniquement pour les panneaux aérovoltaïques et thermiques.
  • la prime “Coup de pouce Chauffage” du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie des fournisseurs d’énergie pour le chauffe-eau solaire ;
  • une exonération d’impôt : si l’installation photovoltaïque a une puissance inférieure à 3 kWc ;
  • les aides des collectivités locales : sous la forme de subventions ou bien d’exonérations de la taxe foncière temporaire, totale ou partielle.

Pour pouvoir bénéficier des aides et subventions de l’État et être certain de la qualité de votre installation, faites appel à un installateur Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Choisir un fournisseur vert

L’autre possibilité est, lors du moment de résilier votre contrat d’électricité ou de gaz, d’opter pour une offre auprès d’un fournisseur d’énergie verte. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette énergie n’est pas nécessairement plus chère. En effet, seuls EDF et GRDF sont soumis au Tarif Réglementé en Vigueur (TRV). Ainsi, il est donc tout à fait possible de trouver une offre d’électricité et/ou de gaz en accord avec le développement durable à un prix tout à fait compétitif.

Cette électricité verte provient de sources telles que l’hydraulique, l’éolien ou bien le photovoltaïque. Tandis que le gaz vert est issu de la décomposition des déchets (biométhane) ou de l’hydrogénie.

Afin de s’assurer de la traçabilité de l’électricité verte, le gouvernement a mis en place un système de Garanties d’Origine (GO). Ces derniers sont des certificats achetés par les fournisseurs s’étant fournis en électricité verte qui est ensuite injectée sur le réseau de distribution. Attention concernant les offres de gaz “vert”, il est possible qu’elles soient certifiées avec des Garanties d’Origine, mais aussi qu’elles soient “compensées carbone”. Les fournisseurs verts, eux, vont plus loin et financent des projets qui soutiennent les énergies renouvelables.

Il existe de nombreux fournisseurs verts sur le marché (Enercoop, Mint energie, Ilek, ekWateur, etc.). Aussi, vous pouvez vous aider d’un comparateur électricité. Cet outil permet de trouver l’offre qui vous est la plus appropriée, car vous pouvez rentrer les critères qui vous sont propres (électricité recherchée, consommation énergétique annuelle, tarif réglementé, à prix indexé ou prix fixe, etc.) ainsi que les caractéristiques de votre logement.

Optimiser l’isolation thermique de son nouveau logement

Pour optimiser l’isolation thermique de son nouveau logement, pensez à bien étudier les caractéristiques, notamment sa surface, sa localisation géographique et son orientation. Il faut évaluer les installations actuelles : le chauffage, la ventilation et l’éclairage.

Il est aussi possible de réaliser un audit énergétique, qui permettra d’avoir un bilan précis des performances énergétiques du logement.

Lorsqu’on a identifié les points faibles en matière d’isolation thermique, plusieurs solutions s’offrent à nous pour améliorer cela. On peut ainsi privilégier des matériaux isolants tels que la laine de verre ou encore le polystyrène expansé. Pensez à bien remplacer les fenêtres existantes par des modèles plus performants au niveau thermique.

Pensez à bien veiller à ce que le système de chauffage soit efficace et bien adapté aux besoins réels du foyer. Si nécessaire, on peut envisager une rénovation complète du système ou bien simplement ajouter quelques éléments supplémentaires pour mieux réguler la température intérieure.

Penser à utiliser des équipements électroménagers performants et peu consommateurs d’énergie contribue aussi grandement à faire baisser votre facture tout en préservant notre planète.

Adopter des gestes éco-responsables au quotidien

Une fois les installations optimisées, il faut continuer à adopter des gestes éco-responsables pour diminuer sa consommation d’énergie.

Il existe plusieurs gestes simples et efficaces que l’on peut appliquer au quotidien. Éteignez vos appareils électriques quand vous ne les utilisez pas. Effectivement, ces derniers peuvent consommer de l’énergie même en mode veille. Pensez aussi à débrancher les appareils inutiles.

Le choix des ampoules peut avoir un impact significatif sur votre facture d’électricité tout en préservant la planète : privilégiez les ampoules LED qui ont une durée de vie supérieure aux autres types ainsi qu’une faible consommation.

Pensez constamment à bien réguler la température intérieure avec un thermostat ou simplement en baissant le chauffage quand personne n’est présent dans la pièce. Lorsque cela est possible, aérez naturellement votre logement plutôt que de recourir systématiquement à la climatisation ou encore à la ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Passer à l’énergie verte lors du déménagement est une excellente initiative pour préserver notre environnement tout en effectuant des économies notables sur vos factures d’énergie. Des solutions existent donc pour optimiser son logement et poursuivre cette dynamique écologique au quotidien grâce à quelques gestes simples mais efficaces !

vous pourriez aussi aimer