Quels sont les différents types de capteurs d’une alarme anti-intrusion ?

5

Pour vous protéger du vandalisme ou du vol pendant votre absence, vous utilisez des systèmes de protection pour votre maison. D’une très grande efficacité, l’alarme anti-intrusion est le meilleur moyen d’empêcher les gens de s’introduire chez vous. Ce sont les différents capteurs dont il est composé qui lui permettent de détecter automatiquement les irrégularités. Quels sont ces capteurs et comment fonctionnent-ils ?

Les périphériques extérieurs

Plusieurs types de capteurs interviennent dans la détection d’une intrusion. En premier, vous avez les périphériques extérieurs qui sont toujours installés à l’extérieur de votre maison ou de votre entreprise. Comme périphériques extérieurs, il y a les détecteurs infrarouges actifs, la barrière hyperfréquence et les câbles enterrés.

A voir aussi : Quelle est la meilleure assurance habitation en 2021 ?

Les détecteurs infrarouges actifs fonctionnent selon le principe de réflexion de rayons infrarouges ondes courtes. Ils permettent de définir un champ de détection que vous pouvez régler. Dès qu’ils constatent la présence de personnes et d’objets dans ce champ, ils le signalent et l’alarme retentit.

La barrière hyperfréquence quant à elle génère un champ électromagnétique en envoyant des micro-ondes à très haute fréquence entre un émetteur et un récepteur. À chaque fois que le récepteur remarque une variation du champ, il effectue des analyses afin de déterminer s’il s’agit ou non d’une intrusion.

A voir aussi : Pourquoi privilégier un changement de télécommande à sa réparation ?

Les câbles de capteurs sont enterrés dans le sol à l’extérieur. Ils établissent une zone invisible dans laquelle toute intrusion est détectée et localisée par le système. Le système peut fonctionner par pression ou par magnétisme.

Les détecteurs périmétriques

Les détecteurs périmétriques détectent les intrusions sur un périmètre défini tels que les portes, les fenêtres et toutes autres ouvertures. Ce sont ces capteurs qui signalent lorsqu’un accès est détruit. Le fonctionnement peut varier selon l’utilité et le niveau de sécurité.

Ainsi, vous avez les détecteurs d’ouverture traditionnels qui détectent l’ouverture de porte ou de fenêtre par contact magnétique. Ensuite, il y a les détecteurs de choc qui réagissent à une détérioration de paroi. Lorsqu’une vitre ou un carreau se brise, l’alarme se déclenche. Il y a aussi les détecteurs-rideau qui permettent une protection de vos ouvertures et accès en captant la présence de tout individu grâce à un faisceau infrarouge.

Enfin, vous avez les détecteurs sismiques qui captent les vibrations provoquées par les outils visant à détruire une surface. Il a donc la faculté de détecter des explosifs, des perforateurs mécaniques, des chalumeaux, des presses hydrauliques et autres. Ils protègent ainsi les murs et tous autres objets contre la découpe ou le forage.

Les détecteurs volumétriques

Le détecteur volumétrique sert à surveiller un volume précis. Il déclenche donc une alarme dès qu’un intrus pénètre dans la zone couverte par le système. On distingue deux catégories de détecteurs volumétriques. Les détecteurs à infrarouge qui ne réagissent qu’à la chaleur et les appareils qui associent la détection des mouvements à l’infrarouge.

Les détecteurs infrarouges émettent plusieurs faisceaux invisibles. Lorsque deux ou plus de ces faisceaux sont bloqués par le passage d’un corps étranger, la variation de température est détectée et une alerte est donnée.

Les modèles utilisant la double technologie permettent non seulement la détection par infrarouge, mais fonctionnent aussi selon le principe d’hyperfréquence. C’est la détection simultanée d’une intrusion par les deux capteurs qui déclenche l’alarme.

vous pourriez aussi aimer