Où partir aux États-unis en famille ?

21

Voyager aux États-Unis avec bébé est possible ! Adeline et Olivier l’ont fait. Pour leur première escapade avec leur petit garçon de 10 mois, Axel, ils ont choisi les États-Unis. Voici les commentaires après quatre mois de criss-criss-pays. Conseils pour laisser la tranquillité d’esprit et faire de votre voyage en famille un souvenir inoubliable.

Passeport

S’ il était auparavant possible d’enregistrer un enfant dans le passeport de l’un de ses parents, ce n’est plus possible. Pour voyager aux États-Unis, bébé aura besoin de son propre passeport . La demande doit être faite à la mairie par l’un des parents. Il vous coûtera 17 euros en timbres fiscaux et le passeport sera valable 5 ans. Attention bébé doit être présent à la fenêtre au moment du retrait. Pour obtenir une photo conforme aux normes, nous avons préféré aller chez le photographe. Ils ont en général quelques petits trucs pour capturer l’attention de votre tout-petit et lui faire fixer le but. Sinon, vous risque de vous arracher les cheveux !

A lire en complément : La Pierre et le Marbre : l’adresse idéale pour tous vos travaux de décoration

Pour plus de détails sur l’obtention du passeport, consultez l’article « Tout sur le passeport !

 » Esta

Votre voyage ne dépasse pas 90 jours ? Ensuite, vous devrez déposer pour bébé comme pour vous-même une simple application ESTA . L’option Demande groupée vous permet de soumettre des fichiers de toute la famille en même temps. Chaque autorisation vous coûtera 14$. Il y a beaucoup de sites Internet qui proposent de prendre les mesures pour vous… avec une commission importante. Pour créer de la confusion, certains utilisent même un code couleur et une iconographie à proximité du site officiel. Pour éviter les dépenses inutiles, rendez-vous sur le site officiel.

A lire aussi : Belle Delphine, la star du net qui divise

Visa

Si votre voyage dépasse 3 mois, vous devrez demander un visa B-2 incluant bébé. La procédure se fait via Internet via le formulaire DS-160 disponible ici.

Vous devrez remplir un document pour votre tout-petit. Soyez assurés que les questions sont moins nombreuses que celles d’un adulte application, mais le taux est le même que pour les grands : 160$. Cette fois d’autre part, vous ne le couperez pas, vous devrez vous armer de patience pour prendre une photo de votre tout-petit dans le format demandé et le mettre en ligne.

Une fois votre candidature acceptée, vous devrez vous rendre à l’ambassade des États-Unis à Paris pour un entretien individuel. La présence d’enfants de moins de 14 ans n’est pas obligatoire , mais si vous n’avez pas le choix, bébé sera accueilli très chaleureusement sur place… et peut vous permettre d’éviter la file d’attente 😉 D’autre part, impossible de retourner avec un sac de voyage ou une valise. En dernier recours, il y a un hôtel dans le quartier qui acceptera de garder vos effets personnels pour 5 euros. Demandez sur place, nous saurons comment vous guider !

Le visa vous permettra de rester aux États-Unis jusqu’à 6 mois consécutifs.

Voyager en avion

Pour les compagnies aériennes, tout enfant de moins de 2 ans est considéré comme un bébé. Il bénéficie alors de un tarif spécial qui représente généralement entre 10 et 20 % du prix du billet adulte. Bébé a le droit de porter ses propres bagages en plus de ceux de ses parents. En général, il est permis de transporter 10 kg en soute et 10 dans la cabine. Si vous voyagez avec une poussette ou une remorque, contactez votre entreprise pour connaître les conditions de transport afin d’éviter les mauvaises surprises le jour du départ. De même, certaines entreprises réservent l’internat prioritaire aux familles avec un petit enfant. Renseignez-vous avant de vous aligner !

bord, planifier un sac spécialement dédié aux affaires de bébé avec des couches, des lingettes, des bavoirs, des vêtements chauds (il peut être froid avec la climatisation), ses deux ou trois jouets préférés, une petite couverture avec l’odeur de la maison et son doudou bien sûr. Pour la nourriture, bien que de petits bocaux et biscuits soient parfois disponibles à bord, nous avons préféré emporter sa nourriture habituelle. Veillez à le stocker dans des conteneurs refermables, car il sera placé ouvert dans une machine pour vérification avant l’embarquement. Ne pas oublier de le faire boire très régulièrement. Dans la cabine, bébé n’aura pas son propre siège. Il se déplacera sur vos genoux A (certaines entreprises proposent également des nacelles.) Une ceinture spéciale qui se boucle à la vôtre vous sera donnée. Au moment du décollage et surtout de l’atterrissage, il est conseillé de donner à votre bébé une sucette, un biberon ou une sucette pour réduire les effets associés aux changements de pression dans la cabine. Rassurez-les aussi pendant ces moments qui sont souvent une source de stress. Pour le bureau de change, des tables à langer sont généralement disponibles dans les toilettes sur les vols long-courriers.

En plus de vos passeports, n’oubliez pas d’apporter dans vos documents de voyage un extrait d’un certificat de naissance qui prouve que vous êtes les parents de l’enfant, surtout si l’un d’entre vous n’a pas le même nom que l’enfant. Cela nous a été demandé lors d’une escale en Allemagne.

Shopping

Vous pouvez facilement trouver des couches (Pampers ou Huggies) dans tous les supermarchés. Même chose pour la nourriture. La plupart des marques proposent des petits pots pour tous les âges ainsi que des compotes en gourdes, céréales ou bâtonnets de fromage. Tout cela est généralement disponible en bio (bio en anglais). Défaut de vous diriger vers une chaîne comme Whole Foods où vous trouverez votre bonheur.

Ne vous inquiétez pas d’avoir du lait en poudre non plus. D’un autre côté, il nous semblait plus cher qu’en France. Comptez entre 20$ et 30$ pour une boîte d’environ 600 grammes. N’oubliez pas de mettre une bouteille graduée en once (oz) pour rendre votre préparation plus simple. Notez que vous trouverez presque toujours une table à langer (Koala Kare) dans les toilettes des supermarchés et dans la plupart des lieux publics.

Santé

Prenez le carnet de santé du bébé avec vous bien sûr. N’hésitez pas à avoir quelques médicaments de base prescrits au cas où et prenez avec vous vos crèmes habituelles ou une solution saline que vous trouverez difficile à trouver identiques. Aux États-Unis, les drogues sont coûteux et visites chez le médecin aussi. On nous a demandé environ 200$ pour une consultation sur l’otite. L’assurance voyage est donc fortement recommandée au risque de voir votre budget exploser au moindre problème de santé. Si vous devez vacciner votre bébé pendant votre voyage, rapprochez-vous d’un centre de santé qui peut vous fournir le vaccin et effectuer l’injection. L’opération nous a coûté environ 30 dollars au Wyoming. Plus d’infos pour trouver un centre de santé près de chez vous.

En voiture

La plupart des agences de location offrent le siège bébé en option. D’autre part, pour une question d’assurance, vous serez responsable de son installation dans le véhicule (seulement à l’arrière dans certains états, par exemple, en Californie). Les dispositifs de fixation auxquels nous avons fait face sont différents de ceux que nous utilisons en France. Laissez le temps d’effectuer l’opération et n’oubliez pas de rester zen !

Si vous préférez acheter votre propre siège, vous le trouverez à partir de 50$ chez Walmart.

Au restaurant

Les États-Unis sont amicaux des bébés ! Au restaurant, vous serez presque toujours offert une chaise haute et peut-être des pages à colorier et de petits plats adaptés pour bébé. Dans les toilettes, vous trouverez une table à langer. Ceci est également valable dans la plupart des fastfoods.

À l’hôtel

Les chambres sont généralement spacieuses, ce qui vous permettra de trouver facilement une place pour les bébés. Certains hôtels fournissent des lits bébé ou des lits bébé sur demande. Sinon, nous avons pris le côté de l’installation d’Axel sur le sol (très souvent recouvert de tapis). Nous ajoutons une couverture sur le sol et le Allongeons dans son sac de couchage. Pour l’empêcher de marcher pendant la nuit, nous choisissons un angle et entourons sa couche d’oreillers. Si la pièce a plusieurs lits, nous l’installons parfois dans l’un d’eux, ayant pris soin au préalable de placer des coussins sous les draps sur les rebords comme barrières. Soyez prudent en fonction de l’âge du bébé et de sa capacité à bouger, un risque de chute persiste dans ce situation.

A savoir, la plupart des douches n’ont pas de tuyau. L’eau tombe directement de la pomme installée à hauteur humaine. Pas facile à laver bébé. Nous avons donc utilisé le lavabo pour donner à Axel la plupart de ses bains. D’autre part, vous trouverez généralement dans chaque chambre un réfrigérateur et un micro-ondes.

Camping

Pour explorer les grands espaces et les parcs proches de la nature, le camping est une excellente solution. Y compris avec bébé. Les Américains adorent ce type de séjour et vous trouverez des sites pour installer votre tente absolument partout. Si vous voulez réduire les coûts, préférez les zones USFS où le prix de l’emplacement varie généralement entre 5$ et 20$. En général, vous trouverez une toilette, un point d’eau et un barbecue inévitable. Cette carte vous permettra de les localiser.

Pour bébé pensez à prendre des vêtements chauds surtout en altitude. Sachez qu’il existe des sous-vêtements thermiques pour les tout-petits. Vous trouverez ceux que nous utilisons sur ce site spécialisé.

Pour le coucher, vous pouvez investir dans un sac de couchage adapté à la taille du bébé, (la plupart des modèles sont toutefois destinés aux enfants de plus de 2 ans). Mais un adulte à partir duquel nous plions la fin peut faire l’affaire. Nous avons utilisé cette technique en installant au préalable Axel dans son sac de couchage pour éviter qu’il ne se perde dans ce sac trop grand pour lui. Sur le sol, un matelas gonflable de ce type l’isolera parfaitement du froid et lui apportera un excellent confort de sommeil.

Dehors, soyez vigilant. Restez à proximité et ne laissez jamais les yeux de bébé. Bien qu’elles restent extrêmement rares, des attaques d’otaries contre de jeunes enfants ont déjà eu lieu dans les Rocheuses. Au sud, méfiez-vous des tarantulas, des serpents à sonnettes et des scorpions. En Floride, méfiez-vous des alligators. Mais avec beaucoup d’attention et un peu de bon sens, vous serez en mesure d’observer la faune dans les loges avant avec bébé. Temps hors temps qui restera.

5 conseils pour rappelez-vous

  • Tout prend plus de temps avec un bébé. Ne planifiez pas un programme trop occupé. N’oubliez pas que c’est le bébé qui donne le rythme.
  • Dès le moment où il se sent en sécurité avec ses parents, bébé s’adapte rapidement à de nouvelles situations. N’ ayez pas peur d’en faire trop. Si vous êtes attentif à ses besoins comme à la maison, il y a des chances qu’il se sentira à la maison beaucoup plus vite que vous.
  • Les États-Unis sont amicaux des bébés. À l’hôtel, au restaurant, dans les supermarchés, tout est généralement fait pour faciliter la vie des familles. Les Américains sont très hospitaliers et vous aideront spontanément dans la rue s’ils vous voient en difficulté. Allez vous détendre, vous avez choisi la bonne destination pour partir avec bébé.
  • Au moindre souci pour la santé, au moindre souci, n’hésitez pas à appeler le numéro d’urgence 911 pour un avis médical ou si nécessaire pour une intervention.
  • Restez calme et détendu. Votre comportement et votre état d’esprit influencent l’attitude du bébé. Vous vivez un moment qui restera gravé dans l’histoire de votre famille alors profitez de chaque instant. Même si bébé n’aura pas de souvenirs de votre voyage, il y a un fort pari que l’expérience, les sensations resteront ancrées dans son contexte intérieur.

Adeline et Olivier ont fait un voyage pendant un an sur les pentes nord-américaines. Ils ont voyagé avec Axel, 10 mois au moment du départ, la plus longue piste de vélo de montagne au monde, la Route de VTT Great Divide qui relie le Canada au Mexique via les Rocheuses sur 4400 km. Vous pouvez suivre leurs aventures sur leur site et sur les réseaux sociaux FaceBooketinStagram

vous pourriez aussi aimer