Comment entrer sans badge dans un immeuble ?

1 102

Cet article fait partie de la série Expériences NFC/RFID (4 articles au total) Si il y a quelques années, très peu de gens avaient entendu parler de technologies comme NFC et RFID, c’est maintenant tout à fait différent ! La plupart des nouveaux smartphones moyens et haut de gamme intègrent désormais des puces NFC, ce qui permet de lire et d’écrire des badges et cartes sans contact, en commençant par la majorité des badges de construction ! Beaucoup d’entre vous me contactent pour me poser la même question : est-il possible de faire vous-même un double de votre badge de construction à l’aide d’un simple smartphone ? Eh bien la réponse est oui, mais pas seulement comment !

Edit du 27/03/2020  : Je profite du confinement pour mettre à jour cet article. Dans le menu, quelques informations et un mot sur les systèmes anti-copie qui peuvent vous empêcher d’effectuer cette opération.

Lire également : Le diagnostic immobilier : le choix de la sûreté

Manipulation réservée à certains smartphones Android

Bien que les nouveaux iPhones aient une puce qui est matériellement capable de lire et d’écrire sur des badges à 13.56Mhz, je n’ai pas trouvé toutes les applications pour effectuer cette manœuvre. Sur Android, d’autre part, il est plus facile de trouver le bonheur : les smartphones équipés d’une puce NFC sont nombreux et il y a plusieurs applications pour cette utilisation, dont l’une est assez répandue gratuitement : Mifare Classic Tool, c’est ce dont nous allons parler aujourd’hui !

Seuls les badges fonctionnant à 13,56Mhz sont copiables avec un smartphone

En effet, il existe plusieurs types de badges d’ouverture sans contact. La grande majorité est 13,56Mhz, mais il y a aussi quelques badges qui fonctionnent à 125Khz. Les puces équipant les téléphones ne permettant que des échanges sur bande de fréquences 13.56Mhz, seuls les badges correspondants peuvent être lus… et donc copiés. Si votre portier a un petit logo Vigik, il y a de fortes chances que votre badge soit à la bonne fréquence !

A découvrir également : Comment acheter SCPI en direct ?

Pourquoi vous ne pouvez pas utiliser de badges avec des UID modifiables « classiques »

Si vous suivez ce blog depuis un certain temps, vous avez peut-être déjà entendu parler Les badges RFID ayant une caractéristique spéciale, celle d’avoir leur identifiant unique (UID) modifiable. Cette particularité est nécessaire pour pouvoir obtenir un « clone parfait » de la puce RFID, en dupliquant son contenu mais aussi son identifiant qui est censé être unique au monde. J’ai utilisé de telles puces depuis des années. Ces puces de première génération fonctionnent parfaitement avec un lecteur NFC externe comme l’ACR122U, mais elles ne peuvent pas être changées à partir d’un smartphone. En effet, changer l’UID nécessite des instructions spéciales qui ne sont nativement pas possibles sous Android. J’ai donc pensé que faire un « clone parfait » d’un badge de bâtiment n’était possible que via un ordinateur. J’avais tort !

Il ne comptait pas sur les efforts des entreprises asiatiques qui ont créé un nouveau type de badges avec des UID modifiables (nous parlons de badges de deuxième génération). Ces badges ont les mêmes caractéristiques que les badges de première génération, mais vous permettent également de modifier l’UID via des instructions standard, les rendant pleinement utilisables avec un smartphone Android ! Ces badges sont beaucoup plus difficiles à trouver, mais sachez que j’en ai en stock sur la boutique !

De quoi avez-vous besoin pour dupliquer votre badge de construction ? Les célèbres badges de deuxième génération, avec UID modifiable en utilisant les instructions standard.

C’ est pour moi la meilleure partie 🙂 En fait, si vous avez déjà un smartphone Android compatible NFC, vous n’avez besoin de rien d’autre ! Évidemment, vous aurez besoin de badges vierges adéquats, mais vous pouvez déjà diagnostiquer si votre badge est dans le bon format sans dépenser d’euro !

Donc, si nous récapitulons, pour effectuer l’opération de bout en bout, vous aurez besoin de :

  • Un smartphone Android équipé de NFC (nous trouvons maintenant des modèles compatibles NFC pour moins de 150€) comme le Huawei P Smart (disponible sur Amazon par exemple)
  • L’application Mifare Classic Tool App
  • Deuxième génération

Comment copier votre badge de bâtiment avec votre smartphone étape par étape

Étape 1 : Créer une sauvegarde (vidage) de votre badge d’origine

Le but de cette étape est de transférer le contenu du badge dans un fichier de sauvegarde, un « dump » en anglais. Cela créera alors autant de copies que vous le souhaitez ! Cette étape est cruciale et peut déjà vous permettre de savoir si votre badge est facilement copiable.

Vérifiez que NFC est activé sur votre appareil (Paramètres >Réseaux >NFC )

Ouvrez l’application Mifare Classic Tool, vous accédez à l’écran d’accueil :

Cliquez sur READ TAGL’écran d’accueil de l’application MCT. Voici la partie de lecture (Read Tag) qui nous intéresse , qui vous montrera l’écran de sélection des touches à utiliser :

Cochez les cases étended-std.keys et std.keys L’écran de sélection des touches. Le plus sûr est de sélectionner les 2 fichiers clés.

Collez le badge sur le , un message apparaîtra brièvement en bas de l’écran avec l’ID (UID) de la balise détectée

Cliquez sur DÉMARRER LE MAPPAGE ET LIRE LA BALISE L’application va ensuite essayer une par une les différentes clés disponibles pour décoder chacun des secteurs qui composent le badge.

Il y a 16 secteurs au total, sur la majorité des badges de construction (ils contiennent des jetons de la famille Mifare Classic 1K la plupart du temps). Il faut quelques secondes à dix minutes pour que l’application MCT décode tous les secteurs et parvient à extraire les données.

Si tous les secteurs sont lisibles, bravo, vous avez fait le plus dur. Je vous conseille d’enregistrer le vidage en cliquant sur l’icône de disquette en haut de l’écran, et en choisissant un nom parlant. Dans notre exemple, je l’ai appelé badge-originalSi vous voyez cet écran, c’est bon signe, c’est que l’application MCT a pu décoder le contenu de votre badge ! Félicitations 🙂 . Ce fichier est la seule chose dont vous aurez besoin pour créer autant de des copies de votre badge selon vos besoins. Aussi je vous conseille de le stocker dans un endroit sûr, il peut vous être utile en cas de perte de votre badge original par exemple.

Si vous échouez

Si vous avez un écran où plusieurs secteurs sont affichés avec des tirets ou des Xs rouges, c’est parce que l’application ne dispose pas des clés pour les lire. Tout n’est pas perdu, mais vous ne pourrez probablement pas aller plus loin avec votre smartphone. Dans ce cas, il devra passer par une méthode un peu plus avancée où vous aurez besoin d’utilitaires comme mfoc ou mfcuk pour trouver les clés manquantes. N’hésitez pas à lire cet article qui vous mettra sur la piste 🙂

Étape 2 : Transférer le contenu de votre sauvegarde sur un badge vierge

Comme annoncé dans l’introduction, vous aurez besoin de badges spéciaux pour cette étape. Ce sont des badges RFID contenant également 16 secteurs comme notre badge original, mais avec une petite fonctionnalité : Sector 0, généralement lisible uniquement, doit également être accessible en écriture en utilisant les instructions que votre smartphone peut gérer. Je reconnais qu’ils peuvent être un peu compliqués à trouver, mais vous trouverez ces badges compatibles smartphone sur la boutique, testés et approuvés !

Aussi à partir de l’application MCT, vous devrez accéder à la section WRITE TAG disponible sur l’écran d’accueil de l’application Mifare Classic Tool dans le coin supérieur droit :

Quatre possibilités sont à votre disposition, mais c’est la seconde qui vous intéresse : Write Dump (Clone)L’écran d’accueil de l’application MCT. Maintenant, c’est la partie Write Tag dont nous allons avoir besoin

L’écran pour transférer le contenu d’un fichier sur un badge vierge A partir de ce moment, il sera nécessaire de suivre scrupuleusement les instructions :

  • Commencez par cocher la case Afficher les options qui rendra deux nouvelles cases à cocher disponibles : Utilisez ces conditions d’accès pour tous secteurs et Avancé : Activer l’écriture dans le bloc fabricant
  • Cochez également ces deux nouvelles cases. La première boîte sera réécrite sur le badge plus tard (au risque d’avoir quelques différences par rapport au badge original). La deuxième boîte est cruciale : elle permettra à l’application d’écrire le fameux secteur 0 (également appelé « Bloc 0 » ou « Bloc fabricant « ). Notez que si vous voulez un badge 100% identique au risque de ne pas pouvoir le réécrire, vous ne pouvez cocher que la deuxième case.
  • Cliquez ensuite sur le bouton SELECT DUMP qui affichera une liste de toutes les sauvegardes de badge disponibles sur votre téléphone.

  • Sélectionnez badge-original si vous l’avez nommé correctement comme moi.
  • Un nouvel écran s’affiche pour vous demander de sélectionner les secteurs que vous souhaitez remplacer à l’aide de ceux du vidage. Tout est vérifié par défaut… et c’est bien comme ça.
  • Liste des vidages disponibles sur le téléphone

  • Placez le badge vierge à l’arrière de votre smartphone pour le moment. Un petit message apparaîtra en surimpression avec l’UID de votre badge vierge.
  • Cliquez sur OK, ce qui démarre le processus d’écriture. L’opération ne prend que quelques secondes.
  • Écran sélection des secteurs à transférer sur l’insigne blanc

L’ application reviendra alors à son écran de démarrage. Parfois, j’obtiens un message d’erreur qui apparaît, sans qu’il ne provoque réellement aucun problème avec les données dans le badge. Si vous rencontrez une erreur, simplement re-fait la manipulation, cela suffit la plupart du temps.

Félicitations, à ce moment-là, vous serez normalement en possession d’une copie parfaite de votre badge de bâtiment  ! Notez que si vous voulez faire plus de copies du même badge, répétez simplement l’étape 2 autant de fois que nécessaire. Vous comprenez donc que garder le vidage de votre badge original est essentiel pour ne jamais être bloqué à l’avenir 🙂

Comment vérifier que la copie est parfaite ?

Bien sûr, vous me le direz, le moyen le plus simple est de l’essayer ! Ce n’est pas mal mais ce n’est pas toujours possible ! Sachez que MCT intègre d’autres outils utiles lorsque vous travaillez sur des puces RFID. Par exemple, si vous faites maintenant une sauvegarde de votre clone de badge (en déroulant l’étape 1 avec votre clone), vous obtiendrez un nouveau vidage (ici je l’ai appelé badge-copy). Eh bien, dans la section Outils de l’application Mifare Classic Tool, vous pouvez trouver un utilitaire appelé Outil Diff qui vous permettra de comparer les deux sauvegardes/vidages comme vous le voyez ci-dessous. Secteur par secteur, l’application vous indique si la copie et l’original sont identiques.

Voici la liste des outils disponibles dans l’application MCT pour manipuler les vidages. L’outil « Diff Tool » en 4ème position est très utile pour comparer 2 décharges.

Le résultat de la comparaison entre 2 décharges : secteur par secteur, ligne par ligne, l’outil nous indique les correspondances et les différences (le cas échéant). Ici nous sommes bons, tout est identique ! Un mot sur les systèmes « anti-copie »

Parfois, certains d’entre vous me disent que la copie ne fonctionne pas, ou pire, qu’après l’avoir utilisée, votre badge original a été désactivé. Cela est généralement dû à la présence d’un système anti-copie sur le badge. Je ne connais que 2 marques qui pratiquent cela, mais voici un moyen simple de détecter si vous êtes concerné.

  1. Vous réalisez l’étape 1 de ce tutoriel, en sauvegardant la sauvegarde du badge (par exemple en l’appelant « badge-original-1 « 
  2. Vous ouvrez votre porte de bâtiment en utilisant le badge
  3. Vous effectuez à nouveau l’étape 1, en sauvegardant la sauvegarde du badge avec un nom différent (ex : « badge-original-2″)
  4. Vous comparez avec « Diff de MCT outil » utilitaire vos 2 sauvegardes. S’il y a des différences, votre badge est équipé d’un système anti-copie et il n’est probablement pas copiable sans appeler votre syndic.

Et si vous avez des doutes, hésiter à me demander, je vais essayer de vous éclairer mon meilleur… Mais gardez à l’esprit que ce qui se passe, vous êtes responsable de vos actions.

Pour aller plus loin

Avec ce nouvel article, j’espère avoir rendu cette zone encore plus accessible badges et jetons RFID que je suis passionné. Il est peu probable que ce soit le dernier et l’intérêt que vous montrez chaque jour via les autres articles sur le sujet et la boutique en dit beaucoup sur votre soif de connaissance !

Cet article s’adresse principalement aux amateurs, mais si vous êtes des professionnels et avez besoin de dupliquer et gérer des badges en quantité, sachez qu’il existe des solutions pour vous !

N’ hésitez pas à poser vos questions en bas de l’article, et surtout dites-moi ce que vous voulez que je m’adresse comme un sujet autour de ce thème ! Comme toujours, j’essaie d’y répondre dès que possible, et je vous encourage fortement à scanner tout ce qui vous entoure !

vous pourriez aussi aimer